REQUIN À ARCACHON : Quelles espèces de requin ont déjà été vues sur nos côtes ?

Alors qu’un requin bleu vient d’être observé mercredi 21 août à la Teste-de-Buch, dans le bassin d’Arcachon, il semblerait que cela ne soit pas la première fois que des squales s’approchent un peu trop près de nos côtes…

Un requin similaire aurait même été aperçu au large de Lacanau quelques jours plus tôt. Mais rassurez-vous, le requin bleu est bel et bien inoffensif pour l’homme selon le centre Océanopolis de Brest, cité par le journal « Sud-Ouest ». Rassurés ?

> Le requin bleu 

Il semblerait que ce type de squale soit abondant dans l’océan Atlantique et en Méditerranée. Avec sa nageoire dorsale à la surface de l’eau, ce requin peut mesurer plus de 3 mètres et se nourrit principalement de crustacés.

  • en mai dernier, un requin peau bleue était aperçu au milieu de kite-surfeurs, sur la plage des Estagnots à Seignosse.
  • en juillet 2006, une espèce d’environ 2,50 mètres s’approche d’un groupe de surfeurs sur la plage centrale de Soulac avant de prendre la fuite.
  • en avril 2011, un autre (d’environ 200 kg pour 1,50 m) s’échouait non loin de la plage centrale de Montalivet.
  • toujours en 2011, un requin bleu avait semé la panique dans la zone de baignade de la plage Pereire, à Arcachon.
  • en août 2016, Guillaume Roncin, un amateur de jet-ski, croise par surprise un peau bleue d’environ 1m50 au sud du Cap-Ferret.
Un requin bleu s’échoue tout près de la plage centrale de Montalivet en 2011

> Le requin-tigre  

  • en juillet 2007, c’est un requin-tigre de 3 mètres pour 180 kg, selon le journal « Sud-Ouest », qui a été repêché au large de Fouras, en Charente-Maritime. Cette espèce de squale est considérée comme l’une des plus dangereuses au monde !

> Le requin mako  

  • en janvier 2012, c’est un requin mako, ou requin taupe bleu, de 2,50 m qui s’échoue sur la plage de Lit-et-Mixe, dans les Landes. Une espèce de requin potentiellement dangereuse puisque classée dans la même famille que celle des grands requins blancs. Rare sur nos côtes, le requin aurait probablement été victime de la pêche.

> Le requin-marteau    

  • dans les années 90, un requin-marteau de plus de 200 kg avait même été vendu à la criée d’Arcachon. Cette espèce évolue principalement dans les océans tropicaux et n’est pas rare en mer Méditerranée.

> Le requin-pèlerin    

  • Nombre de pêcheurs affirment avoir aperçu cette espèce de squale, en voie de disparition, au large de nos côtes. Une prise de 6 mètres et de 700 kg a même été vendue 6,90€ le kilo au rayon poissonnerie d’un hypermarché de Sainte-Eulalie en 2005.
Image d’un requin-pèlerin

> Le requin-renard

  • en 2015, des pêcheurs de l’Île d’Oléron réalisent une prise pour le moins surprenante : un requin-renard de 3 mètres et 178 kilos, toujours selon nos confrères de « Sud-Ouest ».