Bordeaux : un festival est né du coronavirus

bordeaux
Un concert est né du Covid-19 / © Igor Bulgarin

Voici le premier festival né du Covid-19. La rédaction de Vivre Bordeaux vous en dit plus.

Alors que de nombreux événements sont annulés un peu partout en France suite au Covid-19 qui repart de plus belle, notamment en Gironde qui est fortement touchée, un festival inattendu est né du coronavirus. L’idée de « Pulsations-Festival » vient de Raphaël Pichon, fondateur de l’ensemble Pygmalion, et se tiendra dans différents lieux bordelais, du 23 au 31 juillet comme le rapportent nos confrères du Monde.

« Des pans entiers de notre activité qui s’affaissent, la saison prochaine qui fond comme neige au soleil, il nous fallait réagir : quitter le temps des lamentations et prendre notre destin en mains » explique Raphaël Pichon. Et de rajouter sur ce projet monté au dernier moment, « En un mois, j’ai rencontré plus de monde qu’en six ans et découvert des endroits très inspirants. Le festival s’est monté très vite grâce à l’association de bonnes volontés : le mélange entre un petit mécénat de compétences local et des sponsors, ceux qui nous suivent habituellement et d’autres que nous n’avions jamais approchés. »

Pour l’occasion, le musicien qui a la cote a réuni pas moins de douze chanteurs, une quinzaine d’instrumentistes et jusqu’à 28 membres du chœur Pygmalion.


+ D’INFOS

Ensemble Pygmalion

PARTAGER :