La morue est à la fête à Bègles

© Jean-Marc Helies

Depuis 1996, la ville de Bègles n’a de cesse de raviver les mémoires, se remémorant les histoires d’antan. Chaque année, celle-ci met l’accent sur les liens indéfectibles entre l’histoire de la ville et le commerce de ce poisson.

La foule de visiteurs continue d’accroître chaque année. Si bien que la Fête de la morue est rapidement devenue un évènement phare de la scène culturelle en Gironde. Concerts, spectacles, ateliers de cuisine, conférences, dégustations, l’omelette géante et l’Apéro du Marin… Plus les années passent, plus le village de tentes accueillant l’évènement semble s’agrandir.

Alors que cette manifestation d’envergure inscrit depuis quelques années cette fête sous une thématique chaque fois différente, c’est le Brésil qui sera cette année à l’honneur. Démonstrations de capoeira, initiation au Forró, danse de bal brésilienne, concert de la chanteuse brésilienne Alê Kali vous promettent un magnifique voyage en terres sud-américaines du 14 au 16 juin.

L’omelette géante à la morue, confectionnée pour trois cents personnes sera elle aussi au rendez-vous

 

⇒ LE SAVIEZ-VOUS ?

Durant le XIXe et jusqu’au milieu du XXe siècle, Bègles est l’un des principaux centres morutiers de France. On acheminait ainsi la morue par gabares de Bordeaux jusqu’à Bègles afin d’être séchée. À vrai dire, on y traitait même 70 % de la morue importée en France.

Véritable source de travail, notamment pour les femmes, la première sècherie ouvrira en juin 1843 et, presque cinquante ans plus tard, on en compte pas moins de 34 ouvertes au sein de la ville.

Les effluves de morue envahissant la ville de Bègles, cette dernière était d’ailleurs surnommée « le faubourg des odeurs » non sans un certain mépris.

© Ville de Bègles