Quand les designers transforment les chais bordelais en oeuvres d'art technologiques

Jean Nouvel au Château La Dominique, Christian de Portzamparc à Cheval Blanc, Philippe Starck aux Carmes Haut-Brion… Célèbres ou moins en vue, des architectes transforment les chais bordelais des grands crus en œuvres d’art, bijoux technologiques et esthétiques à la renommée internationale.
Les deux derniers-nés, les chais des Châteaux Beychevelle et Kirwan, grands crus classés dans le Médoc, viennent d’être inaugurés à l’occasion des primeurs, rassemblant cette semaine des milliers de professionnels du vin, des Etats-Unis à la Chine.
Cet investissement s’avère malgré tout rentable en terme d’image: « Bordeaux donne le  dans le monde. Ultramodernes, les chais bordelais sont en tête, devant la Californie, l’Australie ou encore l’Afrique du Sud », estime le journaliste spécialisé dans le vin Jean-Charles Chapuzet, pour qui « les grands crus classés 1855 mènent la danse » dans ce domaine.

PARTAGER :