Actualité

Expo : DES ASTRES AU PRINTEMPS du 15 janvier au 7 mars à Bordeaux

today12 janvier 2021 3

Arrière-plan
share close

Dans le cadre du cycle d’expositions « HOL() » et du programme « Il faut cultiver notre jardin », Hélène Bleys expose DES ASTRES AU PRINTEMPS avec Galerie TINBOX du 15 janvier au 7 mars 2021 dans la métropole bordelaise ! 

L’exposition DES ASTRES AU PRINTEMPS de Hélène Bleys s’inscrit dans le projet curatorial HOL( ) de l’Agence Créative, une organisation artistique protéiforme expérientielle. Vous pourrez ainsi contempler l’exposition du 15 janvier au 7 février 2021 à la Placette de Munich sur les quais de Bordeaux (au bout de la Place des Quinconces), puis du 7 février au 7 mars 2021 au Jardin Botanique de Bordeaux.

La thématique curatoriale de ce cycle de quatre expositions réunies sous le titre « HOL( ) », qui signifie « entier » s’inscrit dans le programme « Il faut cultiver notre jardin » de L’Agence Créative autour de questions écosophiques : c’est-à-dire l’écologie abordée selon un angle holistique réunissant l’écologie environnementale, sociale, politique et mentale telle qu’elle est élaborée par Felix Guattari. Ce projet interroge donc notre rapport au monde interconnecté.

L’exposition DES ASTRES AU PRINTEMPS

expo Hélène Bleys
Expo Hélène Bleys / © L’Agence Créative

L’installation proposée se joue de l’ordre imposé des manuels de botanique. Par l’accumulation de pièces en céramique (déjà réalisées ou en cours de réalisation ou de finition), usant d’un vocabulaire botanique et floral, elle présente un éco-système inédit, entre flore fantastique et récit d’anticipation. À l’heure où l’avenir inquiétant de la planète n’a de cesse d’être évoqué, Hélène Bleys propose une vision renouvelée de notre nature. « Je travaille beaucoup avec la représentation du vivant, de la nature. Que ce soit des décors humains, l’animal, le minéral, il y a une espèce de fascination pour le monde du vivant que j’essaie de célébrer à ma manière. » nous partage l’artiste.

Outre l’actualité alarmante que cette proposition suggère, l’univers lunaire et quasi fantasmagorique plonge le spectateur dans le récit suspendu et sans gravité d’un paysage onirique. « Que ce soit du dessin ou de la céramique, j’ai tendance à faire cohabiter des pôles un peu contraires, des mondes assez différents. L’idée est de montrer une vision assez hors norme de la végétation, qui n’est pas docile mais plus guerrière. Un vision un peu futuriste, un peu fantasmée de la nature qui reprend ses droits. » ajoute-elle.

« Il faut cultiver notre jardin »

Le programme « Il faut cultiver notre jardin » est une sculpture sociale qui explore des modes d’expressions transdisciplinaires pour une prise de conscience environnementale. Ce projet met en relation des artistes, des scientifiques, des jardiniers, des chercheurs, des philosophes, des hackers, des activistes et des personnes aux cultures et parcours diverses. Ces modes de pensées pluriels en présence accordent une place prédominante à l’imaginaire, aux récits et aux utopies-pirates. Un projet permaculturel qui s’agence sous des formes sensibles – matérielles ou immatérielles – à travers des dialogues, des rencontres, des résidences d’artistes, des expositions, des jardins, des ateliers…

TINBOX : Galerie mobile d’art contemporain

tinbox rouge
Ema Eygretreau / © L’Agence Créative

Créée par Nadia Russell Kissoon, la fondatrice de l’Agence Créative, Tinbox est une galerie œuvre-d’art. Depuis 2007, cinq Tinbox ont été conçues et se matérialisent sous la forme de boites d’expositions de différentes tailles avec une vitrine. Ces micros-architectures mobiles oscillent entre œuvre d’art et objet de design. Elles ont pour vocation de déplacer l’art contemporain dans la rue ou dans divers lieux dédiés où non à l’art, en un jeu de mise en abîme de l’œuvre dans l’œuvre. Loin du White Cube, Tinbox interroge l’espace physique de la galerie d’art contemporain en invitant les artistes à l’investir à la fois comme lieu d’exposition et comme support de création. Il y a quelques mois, Claudia Masciave partageait son art, lors de son exposition « À la recherche de l’objet perdu », visible à différents endroits de la capitale girondine. Ce mois-ci, c’est au tour de la talentueuse Hélène Bleys de partager son art avec les bordelais.es !

À défaut de ne pas pouvoir admirer d’œuvres d’art dans les musées malheureusement fermés en raison du Covid-19, venez à la rencontre de cette exposition que vous ne pourrez sans doute pas louper avec la Tinbox rouge vif qui la projette !


+ D’INFOS 

Exposition DES ASTRES AU PRINTEMPS d’Hélène Bleys

Du 15 janvier au 7 février, Placette de Munich sur les quais de Bordeaux
 Du 7 février au 7 mars au Jardin Botanique de Bordeaux

Galerie Tinbox 

Retrouvez toute la programmation 2021 ICI.

L’Agence Créative

Photo de Une : La Tinbox Galerie de l’Agence Créative revient en 2021 avec de nouvelles expositions / © Alexandra Tantin

A T

Écrit par: La Rédaction

Rate it

Article précédent

bretzels salés

Actualité

S’GILT : le comptoir à bretzels qui fait chavirer les papilles (Concours)

S'GILT donne un véritable coup de jeune à la gastronomie alsacienne en proposant notamment des bretzels faits maison. Bordelais.es, vous ne résisterez pas à ces délicieuses recettes !  >> 2 x 2 bretzels au choix sont à gagner* sur la page Instagram Vivre Bordeaux >>  S’GILT est le nouveau comptoir à bretzels bordelais, ce concept de restauration rapide & coffee-shop est totalement inspiré d'Alsace. Que ce soit pour le petit-déjeuner, la […]

today11 janvier 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

quatorze − 4 =


A TELECHARGER SUR

0%