Actualité

Bordeaux : un spectacle de danse, la rage aux pointes !

today7 avril 2021

Arrière-plan
share close

Jeudi 1er avril, la Rédaction de Vivre Bordeaux a eu le plaisir d’assister à un spectacle de danse à huis clos organisé par les équipes du Glob Théâtre à la Salle des Fêtes du Grand Parc à Bordeaux. Un moment exceptionnel que l’on vous partage ! 

 

Trio danseuses, Uppercut / © Alexandra Tantin

Le public était initialement convié du 1er au 9 avril à prendre place autour du ring d’Uppercut et One Man Pop, pour des performances de danse percutante, signées du chorégraphe bordelais Anthony Egea et la Compagnie Rêvolution. Crise sanitaire oblige, cette semaine de représentations s’est transformée en semaine de résidence professionnelle de la compagnie à la Salle des Fêtes du Grand Parc. La Rédaction de Vivre Bordeaux est donc allée à la rencontre des danseurs et a assisté à leurs performances. Uppercut, un titre percutant qui signifie un coup porté de bas en haut et qui s’accorde parfaitement à la danse acérée à laquelle on assiste. En effet, trois danseuses y urbanisent les pointes, cet accessoire si codé du ballet en y ajoutant une pointe de hip hop. Il fallait oser !

Des chorégraphies qui transcendent !

Solo Man One Pop / © Alexandra Tantin

Par le biais d’Uppercut et One Man Pop, le chorégraphe bordelais continue à hybrider les genres, entre hip hop et culture classique, avec un haut niveau d’intensité. Pour réunir ces forces pas si contraires, il a imaginé un ring noir comme la lave, au sol métallique bosselé. Dans cet écrin d’acier sombre, au son des musiques électros de Franck 2 Louise et Olivier Huntermann, les trois danseuses n’en paraissent que plus déterminées. Leurs chaussons aiguisés comme des lames deviennent l’arme de leur virtuosité et de leur identité affirmée. Hors contexte sanitaire, le public devrait se tenir debout à 1m50 du ring durant les performances artistiques. Un jeu se crée alors entre les danseurs et le public comme hypnotisé par ce qu’il entend et voit. A ce trio féminin succède sur le ring un solo One Man Pop. Le danseur conserve cette énergie coup de poing : 15 minutes, rien de plus, pour déployer toute la palette du popping, cet art de l’arrêt et de la décomposition, toujours à la limite de l’illusion.

Rêvolution : une compagnie toujours en évolution

Trio danseuses, Uppercut / © Alexandra Tantin

Après avoir découvert la danse hip hop dans les années 80, Anthony Egéa parfait sa formation à l’Ecole Supérieure Rosella Hightower à Cannes et au Dance Theater de Alvin Ailey à New York. Puis, c’est au début des années 90 qu’il pose les jalons de la Compagnie Rêvolution, initialement imaginée sous la forme d’un collectif. À travers ces propositions artistiques, le chorégraphe aborde des sujets dits de « société », comme la place de la femme dans le hip hop (Amazones, Soli 2), le métissage des esthétiques (Urban Ballet, Clash, BLISS), des cultures (Rage, UPPERCUT) ou encore les arts (Les Forains, Muses, Anima). Le fourmillement incessant d’idées d’Anthony Egéa pousse la compagnie à se réinventer continuellement, et invite le public à traverser de nouvelles passerelles entre les esthétiques. Au-delà de la création artistique, la compagnie Rêvolution met aussi sur pied la première formation professionnelle pour des interprètes hip hop, installée aujourd’hui au Performance, le nouveau lieu de création et de pratique de la danse, à Bordeaux.

Une fois de plus, Anthony Egea prouve à nouveau que le hip-hop comme le classique ne doivent pas se cantonner à des stéréotypes de genre et d’esthétisme. Que leurs forces sont tout sauf contraire.

Pour celles et ceux qui préfèrent le surf à la danse, un nouveau spot de surf est attendu en 2023 en Gironde 


+ D’INFOS

Compagnie Rêvolution
 6 Rue Ramonet
33000 Bordeaux

 

Photo de Une : Entre classique et hip-hop, des performances percutantes / © Alexandra Tantin

 

A T

Écrit par: La Rédaction

Rate it

Article précédent

collègues

Actualité

Bordeaux : ouverture du nouvel espace coworking premium avec vue sur la Garonne

La société Now Coworking aménage 90 bureaux privatifs pouvant accueillir une communauté de 500 à 600 coworkers au Hangar 15, face à la Garonne, quai des Chartrons. L'ouverture a lieu courant avril !  Ce nouveau lieu de coworking premium de 4000m² offrira des espaces de détente, de restauration et salles de réunion pour que les coworkers se sentent comme chez eux ! Les petits plus de l'espace : la terrasse […]

today7 avril 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

treize − 8 =


A TELECHARGER SUR

0%