Connect with us

Actualité

Relai de la flamme olympique en Gironde : que retenir ?

Publié par La redaction le 24 mai 2024 à 18h30
flamme olympique

Ce jeudi 23 mai, la flamme olympique a réalisé la douzième étape de son tour de France en Gironde. Dispositif de sécurité, temps forts des relayeurs, Thierry Marx qui allume le chaudron, que retenir de cette journée ? 

Une journée sans accroc 

La flamme olympique continue son chemin en France. Pour sa douzième étape, c’est en Gironde qu’elle se trouvait ce jeudi 23 mai. Un relai qui a rassemblé de nombreux spectateurs, particulièrement à Bordeaux, et qui s’est déroulé sans le moindre incident. 

Un dispositif de sécurité impressionnant 

Pour garantir la paix de cette journée, un dispositif de sécurité sensationnel a été déployé. 258 policiers, six unités de forces mobiles, 298 gendarmes, 108 militaires des forces Sentinelle, 242 effectifs du SDIS 33, 103 secouristes et 550 bénévoles ont été mobilisés tout au long de l’événement. La sécurité des différents sites a été assurée par des démineurs, des équipes cynophiles et des drones. 

Relayée à cheval 

Pierre Durand, le cavalier de l’un des plus célèbres chevaux de saut d’obstacle, étant un des relayeurs de la flamme. L’homme de Jappeloup s’est fait remarquer en la portant sur un cheval blanc, et non en courant comme à l’habitude. Cependant, certains spectateurs se sont plaints de ne pas avoir vu ce relais très attendu, à cause de difficultés d’accès trop importantes. 

Privatisation du château Cheval Blanc 

Durant son périple, la flamme est passée par le château vinicole Cheval Blanc. Son propriétaire, l’homme le plus riche au monde et patron de LVMH Bernard Arnauld, a privatisé le site pour l’événement. Des gendarmes postés autour de l’édifice rendaient ainsi l’espace inaccessible. 

Allumage du chaudron 

À 19h23 précisément, le relai de la flamme s’est arrêté aux Quinconces à Bordeaux pour l’allumage du chaudron olympique. C’est au fameux chef étoilé Thierry Marx que la tâche a été confiée pour cette étape. Selon Bordeaux Métropole, plus de 15 000 personnes étaient présentes pour assister à ce moment. 

Une interpellation en amont 

Sur Twitter, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a relayé l’interpellation en amont d’un individu qui aurait annoncé prévoir une tuerie de masse durant le relais. Celui-ci a été placé en garde-à-vue ce mardi 21 mai, et aurait depuis été déclaré fragile psychologiquement. Son interpellation a permis le bon déroulement de la journée de festivités.

Crédit photo : © Jordi Muray

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Ads Block Detecté!!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez svp soutenir la rédaction en désactivant ces bloqueurs de publicités. Merci d\'avance.