Bordeaux Food Club : échanger ses plats entre voisins

trafic de bons goûts
Le trafic de bons goûts débute le lundi 23 novembre / © Bordeaux Food Club
Le créateur d’expériences culinaires bordelais, Bordeaux Food club, profite de ce confinement pour faire des trafics de bons goûts. Bordelais.es, c’est l’occasion de partager et d’échanger vos talents culinaires tout près de chez vous !

Confiné.e, pas facile de transmettre sa passion culinaire quand on ne peut pas recevoir ses ami.e.s ou sa famille. Mais le Bordeaux Food Club, à la solution ! Dès le lundi 23 novembre 2020 et dans un rayon d’1km (autorisé par le gouvernement), vous pourrez être mis en relation avec un autre dealer de bon goût pour faire votre échange de produit.s ou de bon.s petit.s plat.s cuisiné.s.

évenement bfc

Événement pour les adaptes de la bonne bouffe et des bons produits / © Bordeaux Food Club

Trafic de bons goûts

Le premier grand trafic de bouffe sous le manteau commence dès lundi 23 novembre. « Beaucoup de gens ont de bons produits chez eux et cuisinent très bien et en grande quantité pour leurs familles mais ils sont frustrés car ils sont confinés. La notion de partage, la vie sociale c’est triste en ce moment donc nous voulons leur permettre d’échanger ce qu’ils cuisinent ou les bons produits qu’ils ont tout en étant dans les règles qu’on nous impose. » nous partage Lucile Arnaud, l’une des fondatrices du concept.

Vous avez encore une fois fait trop de terrine de pâté et votre famille fait une overdose ? Inscrivez-vous sur ce formulaire et vous serez alors mis en relation avec une personne de votre voisinage qui aura peut-être une bonne confiture faîte maison à vous échanger, ça sera la surprise !

Question organisation et mesures sanitaires, l’échange se fait dans la rue près de chez vous lors de votre balade quotidienne d’une heure. Le Bordeaux Food Club veillera au respect des gestes barrières lors des deals (1 mètre de distanciation sociale, port du masque obligatoire et lavage de mains en rentrant) et les binômes se feront dans les 1km des lieux de vie.

La Genèse de Bordeaux Food Club

Fondée il y a quatre ans par deux frangines Fanny et Lucile Arnaud, l’association le Bordeaux Food club, a déjà organisé au total 25 événements en Aquitaine. « L’idée est de se faire rencontrer tous les acteurs du métier de bouche (chefs, artisans, commerçants, brasseurs, vignerons… ) qui font bouger Bordeaux en proposant au grand public des événements culinaires avec une porte d’entrée culturelle. » nous raconte Lucile.

les créatrices bfc

Les deux frangines créatrices de l’association / © Bordeaux Food Club

Ainsi, l’association bordelaise propose des événements pour tous les publics et à travers des formats divers et variés. Le Bordeaux Food Club aime particulièrement lancer des défis aux grands chefs « Ils travaillent sur des contenus culinaires qui n’ont pas l’habitude de faire comme un menu pour 50 personnes sans eau, sans électricité, uniquement au feu ou bien ils cuisinent un menu surréaliste inspiré des recettes complètement barrées de Dali » confie la jeune femme à la rédaction de Vivre Bordeaux.

Créateur d’expériences culinaires inédites

A chaque événement grand public organisé par le Bordeaux Food Club on retrouve une identité, un lieu, une atmosphère et une scénographie. Retrouvez toutes les vidéos des événements en cliquant ICI

garage pintxos

Garage à pintox (2ème édition à Darwin, l’écosystème, Bordeaux) / © Bordeaux Food Club

Parmi ces événements :

  • Garage à pintxos (1ère édition à Saint-Jean-de-Luz et 2ème édition à Darwin) rassemblait 30 chefs de la France entière et 1500 épicuriens venus déguster les pintxos des talentueux chefs.
  • Faim de marché sur 5 événements, 5 chefs donnaient rendez-vous aux participants dans 5 marchés de la Métropole. Les participants faisaient leurs courses avec le chef puis cuisinaient avec lui pour ensuite manger au milieu du marché. Un moment intimiste avec le chef et les producteurs.
  • Les Dîners planqués, des soirées rythmées par un lieu, un chef et un artiste. Un lieu original qui les inspire où les gens n’ont pas l’habitude de manger et qui est dévoilé au dernier moment.
  • En mai dernier, à l’approche de la réouverture des restaurants, les deux sœurs avaient lancé un dîner connecté « Di(net)te » qui prenait la forme d’un panier surprise remplit de produits locaux, destinés à être cuisinés suivant les recettes de grands chefs girondins. Un événement festif qui avait pour mission de redonner le sourire aux restaurateurs et producteurs locaux souffrants de cette période troublante.

Pour ce deuxième confinement, les deux sœurs ne manque pas d’idées pour continuer de satisfaire les épicuriens bordelais avec le trafic de bons goûts qui débute donc le lundi 23 novembre.


+ D’INFOS

Page Facebook
Évenement
Inscription  jusqu’au dimanche 22 novembre.

 

A T

PARTAGER :